Toxicomanie et l’alcoolisme

Toxicomanie et l’alcoolisme

Photo de Celena Miville.

Céléna Miville

Voici un petit texte informatif sur les problématiques reliées aux dépendances. Si vous reconnaissez quelqu’un de votre entourage ou… vous-même, il y a de l’aide ! Vous êtes précieux, n’attendez pas !

La toxicomanie est un problème de consommation de drogue ou d’alcool qui peut devenir une dépendance. Celle-ci peut être est physique et/ou psychologique et cela se manifeste par la difficulté d’expression de soi et de ses pensées. Le toxicomane aura des obsessions mentales et physiques. Une envie irrépressible de consommer le produit, une tendance à augmenter les doses, sont là des conséquences de la toxicomanie, mais les plus remarquées sont celles de l’économie et de  se refermer sur soi-même.

Le terme de toxicomanie est, souvent à tort, connoté sur le plan psychiatrique  (manie = folie) et est, pour certains trop marqué. Par conséquent, le terme est moins utilisé. Ce reproche peut se comprendre, mais il est également supposé qu’il décrit finalement très bien la situation puisqu’il s’agit en effet de poison surtout aux doses consommées et qu’il s’agit bien d’une consommation « folle » (manie) puisqu’elle peut mener à tous les excès, toutes les dérives et déchéances.

Pour l’alcoolisme, le trouble est tout aussi difficile par la dépendance physique et mentale. Lorsque le manque se fait sentir, le corps réagit et se met à trembler, le tout  accompagné d’une sueur. Ce ne sont là que deux symptômes physiques, imaginez maintenant comment le mental réagit. Celui-ci est plus faible à la dépendance que le corps physique. Autrement dit, le psychique tombe plus facilement dépendant que le physique.

Les mots: poivrot, soulard, pochtron, arsouille ou ivrogne sont devenus en pratique relativement désuets pour désigner un « alcoolique ». Pour parler d’un malade alcoolique, les médecins préfèrent le terme « alcoolodépendant ». En langage médical, l’alcoolisme possède plusieurs synonymes moins connus n’ayant pas le même caractère péjoratif.

Si vous croyez avoir besoin d’aide, il existe des solutions.

N’attendez pas!!!

Voici quelques organismes à St-hyacinthe :

http://www.levirage.qc.ca/

Téléphone : (450) 771-6622

http://preventiondesdependances.org/

Téléphone: (450) 888-2572

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *