Lettre anonyme à toi, maman…

Ma mère

Ce texte risque d’être de nature un peu plus personnelle, mais je voulais à tout prix le faire et vous partagez mes sentiments des derniers jours.

Je m’explique, j’ai toujours critiqué sévèrement ma mère, car elle est quand même assez spéciale et les critiques de mon père n’aidaient pas non plus. J’ai toujours su qu’elle avait un trouble de personnalité limite (Bordeline), mais je n’ai jamais vraiment cherché à savoir ce que c’était jusqu’à récemment. Avec des amies on parlait des troubles mentaux et je leurs ai fait part de celui de ma mère et elles ne savaient pas non plus ce que c’était. Du coup, on a décidé de faire des recherches et on a pu voir les symptômes et nous avons appris que qu’il y avait plusieurs symptômes. En voici quelque uns:

-Dépression

-Colère facile

-Mutilation

-Tentative de suicide

Et plus encore…

Je ne prenais pas vraiment conscience jusqu’à aujourd’hui de l’ampleur de la maladie de ma mère et je trouvais toujours qu’elle exagérait pour rien, qu’elle en rajoutait pour se rendre intéressante et que souvent elle se foutait de nos gueules. On s’est même souvent disputé elle et moi et parfois pour un rien. Quand j’ai fait mes recherches pour savoir ce que c’était, je me suis sentie extrêmement coupable de l’avoir critiquée sans comprendre. Parce que oui je l’ai toujours aimé, mais mes pensées n’étaient pas toujours gentilles envers elle et pour ça, je m’en veux parce que si je ne l’avais pas su aujourd’hui et qu’elle était décédée, je n’aurais jamais pu la comprendre ou même faire d’efforts pour remarquer ce qui se passait avec elle.

Moi, j’ai la chance de changer les choses avec ma mère pour les autres. Si vous entendez parler d’une maladie quelconque, avant de juger sans connaitre, allez faire des recherches et ne faites pas la même erreur que moi.

Et encore aujourd’hui, je me rends compte à quel point elle peut être forte à s’occuper de mon petit frère et de ma petite sœur, à gérer ses problèmes financiers et tout un tas d’autres trucs en plus de sa maladie qui la hante depuis longtemps.

Maman je suis désolé.

 

Je t’aime!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *