Thierno Bocary Dien, candidat à la présidence.

 

Les élèves de la classe de francisation de Josée et Julien ont réalisé des entrevues avec les candidats à la présidence du Conseil des élèves 2018-2019. Les réponses aux questions posées lors de ces entretiens vous permettront de commencer à orienter votre choix en vue des élections de ce jeudi 11 octobre, à 10h35. Tous les élèves seront alors convoqués dans la salle polyvalente pour venir entendre les discours de ces élèves engagés dans la vie étudiante de notre école. 

Entrevue réalisée par Lenin Vargas et Kitenge Ngongo, élèves en francisation

Thierno Bocary Dien

Photo de Cynthia Claing.

Où es-tu né ?/D’où viens-tu ?  

Je viens du Sénégal, en Afrique de l’Ouest.

Où habites-tu ?

À Saint-Hyacinthe

Depuis combien de temps habites-tu au Québec ?

Ça fait dix ans.

Quel âge as-tu ?

24 ans.

Parle-moi de ton parcours scolaire.

Je suis arrivé ici en 2008. J’ai été à l’école Polyvalente jusqu’en 2011. Après, de 2011 à 2015, j’étais à Longueuil à l’école Jacques-Ouellette.

Quelles sont tes principales qualités ?

Je très sociable et très travaillant. Je suis curieux. J’aime écouter et aider tout le monde.

Qu’est-ce qui ferait de toi un bon président ?

Je suis un bon communicateur. J’aime travailler en groupe. Je donne beaucoup d’idées. Puisque l’année passée j’étais président, j’ai beaucoup d’expérience. Je voudrais compléter le travail que j’ai commencé l’an dernier.

As-tu des idées pour l’avenir de ton école ?

Oui, j’ai des idées, mais je ne peux pas en parler maintenant.

Qu’aimerais-tu faire comme métier/profession plus tard ?

Lorsque j’aurai fini mon secondaire cinq, j’aimerais aller dans le domaine des communications. Si ce n’est pas les communications, je vais aller travailler en mode.

Quelles sont les valeurs que tu prônes ?

La justice, l’égalité et la démocratie.

Quel aspect de ton école préfères-tu ?

Le cours de français et la philosophie.

As-tu une personnalité plutôt solitaire ou plutôt sociale ?

Je suis quelqu’un de très solidaire avec les autres. J’aime travailler en équipe.

Si tu étais Premier ministre du Québec, quels changements apporterais-tu ?

J’aimerais améliorer les intégrations entre les Québécois et les immigrants, insister les jeunes pour l’éducation et donner des conseils pour persévérer à l’école.

Qu’aimerais-tu dire aux élèves du Centre de Formation des Maskoutains ?

De toujours voir plus loin. On ne peut pas se décourager dans la vie. Il faut avoir confiance en soi.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *