Tsubasa Reservoir Chronicle

Tsubasa Reservoir Chronicle    

Photo de Cynthia Claing.

Tsubasa Reservoir Chronicle est un manga d’aventure créé par CLAMP (équipe féminine de mangaka). Ce manga totalise ses écrits en 28 tomes. La version française a été éditée en totalité par Pika Édition. Dans ce sens, il a été adapté en dessins animés de 52 épisodes répartis en deux saisons. Découvrez cette aventure à travers les différentes dimensions.

Shaolan, fils de Fujitaka, un archéologue, fait des fouilles dans le désertique pays de Clow où il découvre des vestiges mystérieux. Mais lorsque son amie d’enfance, Sakura, princesse du royaume de Clow, s’en approche, elle semble aspirée par une forte puissance magique. Shaolan la retient, mais les souvenirs et l’âme de Sakura s’envolent et disparaissent à travers les dimensions sous forme de plumes.

Yukito, grand prêtre du royaume, transporte alors Shaolan et Sakura dans une autre dimension où vit Yūko, la sorcière des dimensions. Prêt à tout pour sauver Sakura, Shaolan accepte le prix à payer, imposé par Yūko : il pourra récupérer tous les souvenirs de son amie, mais leur rencontre et tout ce qu’ils ont vécu ensemble disparaîtront de la mémoire de Sakura à son réveil.

Aidé par Kurogané, ninja envoyé par la princesse Tomoyo afin de canaliser ses pulsions, Fye, qui fuit son Monde d’origine, et Mokona Modoki, une «boule de poil blanche» qui permet de contacter Yūko en cas de problème et de se déplacer à travers les dimensions. Sur le fait, Shaolan va se mettre en quête de retrouver les souvenirs de Sakura.

Mais ceux-ci renferment une immense puissance qui attire de nombreuses convoitises.

 

Pour conclure, ce manga nous fait découvrir de nouveaux univers. Les paysages de chaque dimension sont magnifiques. Les personnages sont toujours aussi bien construits. C’est très plaisant à regarder. Il y a des scènes de combats palpitants de toutes sortes. À chaque livre que je lis, cela me donne le goût de finir la série au complet. Et j’espère que vous allez apprécier ce manga autant que moi.

 

Cynthia Claing

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *