Anne Marie Joseph, une enseignante d’exception!

Mis en avant

Anne Marie Joseph, une enseignante d’exception!

Par: Alixia Bernard 

Anne Marie Joseph est une professeure d’anglais au CFM en secondaire 3-4-5. Elle est d’origine française, plus précisément du sud-ouest de la France à Angoulême, cependant elle n’est pas Française pure laine (l’Espagne et l’Allemagne ne sont pas loin). Aujourd’hui, elle habite à Drummondville avec son conjoint et son garçon. Avant, elle était à Bécancour, en Mauricie, pas très loin de Trois-Rivières. Elle parle 6 langues différentes soit l’anglais, le français qu’elle parle quotidiennement, un peu moins l’allemand, l’italien et le serbe qu’elle ne pratique plus vraiment aujourd’hui.

Anne Marie vit au Québec, puis sa famille habite en France et aux États-Unis.  Alors, une fois par année, elle va rendre visite à ses proches. Elle aime beaucoup notre pays, elle trouve ça magnifique avec de la belle nature, l’espace et les gens charmants. 

Malgré les merveilles gastronomiques françaises, notre valeureuse enseignante aime particulièrement certains mets du Québec comme la tarte aux noix de pécans et elle adore aller au restaurant Pacini. Elle rafole aussi de musique classique, conséquence de 13 ans de cours de piano!

Maintenant, le métier de notre belle Anne Marie. Quand elle était enfant, à l’âge de 4 ans, elle a dit à son professeur qu’elle voulait devenir voyagiste parce qu’elle aimait les voyages. Ensuite, à l’âge de 8 ans, elle voulait devenir traductrice, ce qu’elle a fait, mais ça ne lui a pas plu. Aujourd’hui, elle est devenue enseignante d’anglais. 

Avez-vous remarqué que tous les métiers qu’elle désirait faire son tous reliés à la langue?

Elle a choisie ce métier d’enseignante parce qu’elle aime beaucoup donner aux autres et partager ses connaissances. Pour devenir enseignante d’anglais, elle a étudié à l’université en France, en Angleterre également, mais quand elle est arrivée au Québec, elle a dû recommencer pour avoir son diplôme d’enseignante. Ici, le Ministère de l’éducation n’accepte pas les diplômes de la France, alors elle a dû aller à l’Université de Trois-Rivières (UQTR).

Ensuite, ce qu’elle aime le plus comme enseignante c’est d’échanger avec ses élèves. Elle concidère qu’elle apprend beaucoup de ses élèves: elle n’est pas la seule à tout savoir!  Elle croit aussi qu’on est en perpétuel apprentissage. De plus, elle utilise souvent internet pour chercher nouvelles activités reliées à l’anglais, elle cherche toujours à s’améliorer et apprendre sur toutes sortes de sujets. C’est un apprentissage quotidien pour elle aussi. 

En terminant, elle ne vieillit jamais grâce à ses élèves. Chaque année, elle a une nouvelle génération, avec de nouvelles idées. D’un côté, c’est sûr qu’elle vieillit physiquement, mais mentalement, elle reste jeune et elle trouve ça merveilleux. Elle adore les élèves, elle les trouve extraordinaires et gentils. 

 

Sylvie Ménard… Portrait de votre directrice!

Mis en avant

Sylvie Ménard… portrait de votre directrice!

Par: Sarah-Ève Lepage

L’Agora poursuit sa tournée des portraits du personnel de l’école et, récemment, je me suis entretenue avec votre directrice pour vous la présenter. Nous avons discuté de plusieurs sphères de sa vie. Alors, voici donc la chef d’orchestre du CFM… Madame Sylvie Ménard! 

Tout d’abord, ce qui frappe quand je m’assoie devant Mme Ménard, c’est qu’elle semble être une femme très impliquée dans son travail. On voit tout de suite qu’elle aime ce qu’elle fait et qu’elle est passionnée par le milieu de l’éducation, ce qui, vous en conviendrez, est une excellente nouvelle pour nous! Cela dit, ses passions ne se limitent pas qu’à son travail. Non non non… Elle en a aussi une autre qui va vous surprendre: le chant!

Et oui, plus jeune, notre directrice rêvait de devenir une grande chanteuse. La vie l’a menée ailleurs, mais elle entretient encore ce feu quand elle le peut! Plus jeune, elle a fait partie d’un groupe de chant et elle a suivi des cours de guitare en plus de jouer de l’orgue. Maintenant, quand elle a un peu de temps pour elle, elle adore faire du jogging ou du yoga. S’entraîner lui permet de faire le vide, mais aussi de se ressourcer pour arriver à conjuguer famille et travail. Sinon, quand vient le temps de se reposer, tout comme vous je présume, elle adore lire ou regarder des télés séries.

Pour ce qui est de la carrière, tout commence au cégep. Mme Ménard a été attirée vers plusieurs métiers comme conseillère en information scolaire (elle est d’ailleurs diplômée de L’UQAM dans ce domaine), criminologue et avocate. Autre fait étonnant, votre directrice a été gardienne d’une prison provinciale pendant ses études. Elle avait donc de l’ambition et une détermination évidente.  

Cela dit, après les études, elle est allée vivre trois ans en Abitibi, plus précisément à Amos. C’est là qu’elle a commencé à enseigner. Puis, peut-être pour se rapprocher un peu de la « chaleur » de la rive-sud de Montréal, elle est revenue dans notre région. Elle a donc enseigné à la Polyvalente Robert-Ouimet, à Acton-Vale, en secondaire 3,4,5 et elle a aussi été conseillère en information scolaire. Par la suite, elle a été directrice par intérim pour cette même polyvalente pour finalement devenir directrice-adjointe au préscolaire à Acton Vale.

Déterminée je vous disais…

Elle a ensuite enchaîné la direction de trois établissements: directrice d’une école primaire, directrice adjointe à la Polyvalente Hyacinthe-Delorme et, finalement, directrice du CFM en 2006.

Et, avec toutes ses expériences dans le monde de l’éducation, on peut comprendre que c’est d’abord et avant tout LE domaine qui est au centre de ses passions. 

Puis, parce que nous avons discuté pendant une bonne heure, j’ai terminé l’entrevue en demandant à Mme Ménard où elle se voyait dans dix ans.  Elle se voit à sa retraite!  Par contre, elle se voit toujours travailler, mais pas nécessairement comme directrice, même si elle souhaite rester dans les environs de la commissions scolaire. Elle aimerait aussi faire des voyages (parce que c’est aussi une autre passion qu’elle nourrie) lors de sa retraite pour retourner visiter l’Europe ou pour plonger dans les eaux turquoises de la Polynésie française.

Nous remercions donc notre énergique directrice pour le temps qu’elle nous a accordé pour cette entrevue. Ce fût une conversation enrichissante, vive et très enjouée! 

De votre chroniqueuse-portraitiste,

Sarah-Ève Lepage

INSCRIPTIONS DEP et CÉGEP, par ici!!!

Mis en avant

Bonjour,

Le 1er mars arrive à grand pas et cela signifie demande d’admission pour l’automne au cégep ou en formation professionnelle pour plusieurs de nos élèves.

Deux séances d’information sont prévues pour informer les élèves sur les procédures de demande d’admission et même faire leur demande en ligne sur place : (prendre note que les élèves peuvent s’inscrire même s’ils n’ont pas terminé leur prérequis à ce moment-ci, l’important est de prévoir avoir fini pour le début du programme à l’automne)

Ø  Pour demande au cégep : Jeudi 13 février à 9h30 au local d’informatique

Ø  Pour demande en FP pour un DEP : Jeudi 13 février à 10h35 au local d’informatique

 

 

 

LOGO_CSSH_4COUL_MOYcfm couleurs ROGNÉ

Céline Lemaire

Conseillère en formation scolaire

Centre de formation des Maskoutains

2495, boul. Laframboise

Saint-Hyacinthe (Québec)  J2S 4Y1

Tél. : 450-771-2930, poste 6701

Fax : 450-773-0980

La joujouthèque ouvre ses portes!

Mis en avant

La joujouthèque du CFM est maintenant ouverte! Venez nous visiter!

Le groupe d’intégration sociale Camé-Recycle est fier de vous inviter à la joujouthèque du CFM. C’est un nouveau service de prêt de jeux de société et de jouets, à même votre école! Nous avons une très grande variété de jouets pour enfants, mais aussi des casse-têtes, jeux vidéo et jeux de société pour tous. Le fonctionnement est simple; lors de l’emprunt d’un jouet, vous devez payer 2,00$ et lors du retour du jouet en bon état, nous vous redonnons votre 2,00$. La joujouthèque est ouverte à tous. Au plaisir de vous voir!

La joujouthèque est située dans la friperie du CFM, au sous-sol. Les heures d’ouverture sont les mêmes que celles de la friperie.

Lundi : 11 :35 à 15 :00

Mardi : 9 :00 à 12 :35

Jeudi : 9 :00 à 15 :00

 

Un immense merci à la caisse Desjardins qui nous a donné les moyens financiers pour mettre ce projet sur pied.

Un grand merci à toutes les personnes qui nous ont donné des jeux et des jouets. Nous vous sommes très reconnaissants.

Merci aussi à Christiane Proulx, enseignante au CFM, qui nous a créé un joli logo!

 

 

 

Le courrier du cœur au CFM s’en vient!!!

Mis en avant

Petite annonce pour les activités de la St-valentin qui se tiendra le 14 février!

Dès le 10 février, à l’accueil, des élèves du CFM pourront distribuer des cartes de souhaits de St-Valentin pour que vous puissiez donner de l’amour, ou de l’amitié, en mots.

La distribution se fera pendant le vendredi après-midi du 14 février.

Des Cupidons vous trouveront dans vos cours et vous donneront une carte.. si un élève vous a choisi!

 

Le Conseil des élèves

Réunion New York – 23 janvier

Mis en avant

Voici les derniers détails concernant le voyage à New York!

Tout d’abord, merci d’être venus en si grand nombre à la réunion! Quelques intéressés supplémentaires sont venus à la rencontre et je m’engage à les rencontrer rapidement. Si tu étais absent (déjà inscrit ou non) passe me voir au B-208.

Nous avons établi le coût du billet avec le nombre de participants actuel (31 participants). Il est de 595$ par personne pour 4 jours, 3 nuits (19 au 22 mai 2020). Celui-ci peut varier selon le nombre final de voyageurs (plus on est, moins cher sera le billet!). Le coût inclut le transport en autocar de luxe, l’hôtel (4 par chambre), les très nombreuses activités, l’assurance accident-maladie pour tous les élèves, tous les déjeuners de luxe complets, un souper pour tout le groupe et le plaisir de participer à ce superbe voyage.

La campagne de vente de produits hygiéniques est toujours en cours jusqu’au 9 mars, venez donc me voir au B-208 si vous souhaitez plus de détails! Cette campagne rapporte à l’élève près de 10$ par caisse vendue! Pour la vente de bonbons à la St-Valentin, il ne me manque plus grand monde pour aider… mais je prends toujours votre nom! Les billets pour le souper spaghetti vous seront remis sous peu pour la vente de ceux-ci!

Prochainement, je rencontrerai les résidents permanents afin de faire les demandes de visa et titre de transport. Par la suite, ce sera au tour des demandeurs de passeports réguliers qui ont demandé un coup de pouce.

Vous serez individuellement rencontrés afin de signer la feuille de règlements, de contrat de paiement et la fiche de santé obligatoire.

INCLUSIONS

  • Transport en autocar de luxe à départ de l’école
  • 3 nuits au New Jersey
  • 3 petits déjeuners chauds et complets
  • TOUR DE VILLE À PIED AVEC VOTRE GUIDE : New York Library, Grand Central Terminal et
  • Chrysler Building, Times Square, Park Ave et ses édifices historiques, St Patrick’s Cathedral, Rockefeller Center et la 5e avenue, Région du Dakota Building, Marche sur le Strawberry Fields, Promenade dans Central Park, Fontaine de Bethesda
  • Visite du Lower Manhattan: Ground Zero, One World Trade Center, Trinity Church, Charging Bull, Wall Street
  • Ascension de la tour One World Observatory
  • Visite libre du Musée Mme Tussaud
  • Temps libre dans la petite Italie
  • Marche sur le HighLine
  • 1 souper d’inclus durant le séjour
  • Documents et étiquettes à bagages vous seront remis
  • Assurance médicale pour tous les élèves
  • Les taxes
  • La contribution de 0.1% au fond d’indemnisation
  • Les services d’un accompagnateur de Voyages Gendron

Pour tout dépôt, question, commentaire… passe me voir au B-208!

Véronique

Les mercredis atelier

Mis en avant

Les mercredis atelier

Voici la liste des ateliers et des sujets qui vous seront proposés dans les prochaines semaines!!!

Programmation printemps 2020

Janvier 2020
15 janvier Le Crédit

Par Espace Carrière

Local B107

10h35 à 11h35

15 janvier Prévention de la dépression

Par Solidaire pour la vie

Local A108

10h35 à 11h35

22 janvier Boissons énergisantes

Par Satellite

Local B107

10h35 à 11h35

Février 2020
5 février Éducation sexuelle de l’enfant

(Atelier pour les parents de francisation)

Local B211

10h35 à 12h35

12 février Éducation sexuelle de l’enfant (suite)

(Atelier pour les parents de francisation)

(Atelier pour les parents de francisation)

Local B211

10h35 à 12h35

12 février Le budget

Par Espace Carrière

Local B107

10h35 à 11h35

26 février Casier judiciaire, lois

Sureté du Québec

Local B107

10h35 à 11h35

Mars 2020
18 mars Atelier sexualité

Par Émissaire

Local B211

10h35 à 12h35

Avril 2020
1 avril Atelier sexualité

Par Émissaire

Local B211

10h35 à 12h35

8 avril Recherche d’emploi et la rédaction d’un C.V

Par Espace Carrière

Local B107

10h35 à 11h35

15 avril Atelier sexualité

Par Émissaire

Local B211

10h35 à 12h35

29 avril Atelier sexualité

Par Émissaire

Local B211

10h35 à 12h35

Mai 2020
13 mai Atelier sexualité

Par Émissaire

Local B211

10h35 à 12h35

 

 

La Première Guerre mondiale… Petite histoire d’une grande tragédie!

Mis en avant

La Première Guerre mondiale… Petite histoire d’une grande tragédie!

Par: Sébastien Lussier

Bonjour mes chers lecteurs et lectrices du journal,

Aujourd’hui, je vais parler d’une histoire qui remonte à loin, mais qui s’est avérée cruelle à tous les niveaux, celle de la Première Guerre mondiale.

Entre 1914 et 1918, ce sont 80 millions de personnes qui vivront cette guerre terrible. Environ 10 millions d’âmes seront fauchées par les balles, les bombardements, brûlées, dévorées par les poux et les rats ou tuées par des épidémies. De plus, 8 millions de soldats sont aussi blessés. C’est un bilan catastrophique qui mettra le vieux continent à feu et à sang

Mais avant le déclenchement de cette guerre, des hommes s’élèveront contre celle-ci. En France, Jean Jaurès, le plus grand tribun de la classe ouvrière est inquiet. Il sait que dans toute l’Europe, beaucoup de patrons et grands industriels parlent sans retenue d’une guerre qui va éclater aux grands jours.

Jaurès dit: « […] tandis que tous les peuples et tous les gouvernements veulent la paix, malgré tous les congrès de la philanthropie internationale, la guerre peut naître toujours d’un hasard toujours possible […]. Toujours votre société violente et chaotique, même quand elle veut la paix, même quand elle est à l’état d’apparent repos, porte en elle la guerre, comme une nuée dormante porte l’orage. (Très bien ! très bien ! à l’extrême gauche.)

Messieurs, il n’y a qu’un moyen d’abolir la guerre entre les peuples, c’est abolir la guerre économique, le désordre de la société présente, c’est de substituer à la lutte universelle pour la vie — qui aboutit à la lutte universelle sur les champs de bataille — un régime de concorde sociale et d’unité.

Et voila pourquoi si vous regardez non aux intentions qui sont toujours vaines, mais à l’efficacité des principes et à la réalité des conséquences, logiquement, profondément, le Parti socialiste est, dans le monde, aujourd’hui, le seul parti de la paix. »

Les efforts de Jaures seront cependant vains, il sera assassiné dans un café de Paris et le dernier bastion français antiguerre tombe avec lui. C’est le début de la fin. 

Mais tout cela prend racine le 28 juin 1914.

La machine infernale va se déclencher un dimanche lors l’assassinat, à Sarajevo, de l’archiduc François-Ferdinand, héritier du trône d’Autriche-Hongrie, et de son épouse. Dès lors, c’est tout l’empire austro-hongrois qui s’effondre de l’intérieur et qui provoquera cette guerre. Issue de conflits qui prennent racine dans des luttes diplomatiques concernant des problèmes autant ethniques, colonialiste qu’économique, elle divisera l’Europe et la plongera dans une longue nuit de plus de 4 années cauchemardesques. 

Pour conclure, les besoins grandissants des grandes puissances colonialistes ont précipité les hommes à se faire la guerre, et tout ça pour des questions de pouvoir, de différence raciales et de tensions entre les différents peuples et, bien entendu, à cause de notre pire ennemie: l’argent. Et 10 000 000 de vies prises plus tard, le problème sera loin d’être réglé. Les sanctions imposées aux peuples qui ont perdu cette guerre (en particulier l’Allemagne) ne fera que nourrir des conditions propices – pendant les deux prochaines décennies – à l’éclosion du plus grand conflit que l’humanité n’aura jamais connu : la Deuxième Guerre mondiale…

Leçon à retenir: apprendre de ses erreurs n’est pas une compétence que l’l’Homme possède à la naissance…    

New York… on en est où?

Mis en avant

Tout d’abord, une bonne année 2020… santé, bonheur et prospérité à tous… ainsi que motivation et réussite!

En ce qui concerne le voyage à New York… Nous avons jusqu’à maintenant près de 40 intéressés, mais tous n’ont pas payé leur premier dépôt! Il est nécessaire de le remettre au plus tard le 15 janvier, puisque par la suite, le groupe sera fermé, il ne sera plus possible de vous joindre au groupe.

Je vous rappelle que la première campagne de vente de produits White Swan se termine cette semaine. Vous devez remettre votre pochette, vos commandes et l’argent au complet avant vendredi le 10 janvier à Véronique au B 208. Vous recevrez votre deuxième pochette en échange de la première pour la seconde période de vente.

Les dates pour l’emballage-pourboire du Marché Dessaules seront les 11 et 12 janvier et je dois confirmer la présence de 16 places d’emballage. Si vous êtes disponibles, veuillez aussi m’en faire part d’ici mercredi le 8 janvier (les quarts de travail se divisent ainsi: 10h à 14h ou 14h à 18h).

Je ferai prochainement un groupe fermé sur Facebook pour tous les voyageurs. Je vous tiendrai au courant.

Véronique

 

Pour Noël, acheter localement, en ligne ou en magasin?

Mis en avant

Pour noël, acheter localement, en ligne ou en magasin?

Par: Alixia Bernard

Depuis des années, environ 1.42 milliards de cadeaux sont achetés par année pour aller sous les sapins de Noël. On dit même que 54% de la population achète sur le site Amazon pour les cadeaux de noël. Savez-vous d’où vient ces cadeau et comment? Lisez la suite et vous comprendrez!

Chaque cadeau vient emballé dans du plastique, qui lui est mis dans une boîte. Ensuite, il y a du papier bulle pour protéger le produit parce qu’il provient d’un autre pays et qu’il va voyager en avion parce qu’ils ne veulent pas briser le produit, bien entendu, pendant son transport. En plus, avec ce transport, on utilise beaucoup de dioxyde de carbone (les avions et les bateaux n’avancent pas grâce à l’énergie solaire), ce qui pollue beaucoup. 

On essaie de faire attention à notre environnement, mais avec l’utilisation de beaucoup de plastique et de l’émission de dioxyde de carbone, on n’aide pas vraiment notre planète. Vous devriez voir le nombre de morceaux de plastique qui tombent dans l’océan chaque jours… 

Tout ça est de notre faute, car c’est nous qui utilisons le plastique. 

Alors, avec Noël qui approche et les nombreux cadeaux qui sont achetés sur les sites internet, cela aide encore moins. C’est pour ça que je vous propose cette année d’acheter localement, c’est-à-dire d’aider nos producteurs québécois, les encourager, acheter leurs produits. Ils mettent tout leur temps pour préparer de superbes produits, sans trop polluer l’environnement. En plus d’acheter localement, vous donnez votre argent à des personnes d’ici et non aux autres pays. En plus, il y a beaucoup de produits écologiques qui sont faits ici. Donc, en plus de ne pas polluer en achetant des produits qui ont «beaucoup trop voyagé», vous pouvez donner des produits écologiques qui aident encore plus l’environnement comme des sacs Ziploc lavables, des couches lavables, des cotons-tige lavables ou même des tampons démaquillants lavables qui font de très beau cadeaux dans un bas de Noël pour vos tout petits ou vos proches. Vous encouragez ainsi nos producteurs qui mettent leur temps à les confectionner, sans aucun imperfection, et qui le font avec soin et amour et qui adorent faire ce qu’ils font. 

C’est mieux que certains produits fabriqués par des jeunes enfants qui le font à la place des adultes. Ils ne veulent pas faire ça, ce n’est pas eux qui ont choisi ce travail là, eux ce qu’ils veulent c’est apprendre et jouer, pas se faire obliger de coudre un morceau de chandail ou fabriquer un auto en jouet. 

Alors avant d’acheter vos cadeaux de Noël, pensez longuement à la provenance de ceux-ci, aidez les personnes d’ici qui adorent leur travail plutôt que d’encourager l’exploitation des enfants des pays défavorisés!