Cultures plurielles: Abdulrahman Dabsso

Mis en avant

Mélina Desmarais – Entrevue

Portrait de Abdulrahman Dabsso

Dans le cadre du projet d’intégration du CFM, j’ai eu l’occasion de discuter avec Abdulrahman Dabsso, un homme fort sympathique. Il est l’un de ces élèves, comme tant d’autres, qui a une histoire incroyable et il a accepté de me parler et de répondre à quelques questions. L’Agora vous présente donc son premier portrait de la série Cultures plurielles qui mettra en lumière les différents parcours des élèves d’ici et qui ont maintenant le Québec comme terre d’enracinement.

Alors, pour débuter, voici l’histoire d’Abdulrahman Dabsso.

Abdulrahman est Syrien. Il a quitté son pays d’origine en 2014 à cause de la guerre qui y fait rage. Son but premier étant de protéger ses quatre enfants. Lui, sa femme et ses enfants se sont donc rendus en Turquie. De là, ils sont montés sur des bateaux pour traverser la Méditerranée, mais la famille fut séparée. Abdulrahman dû aller d’un côté, alors que sa femme et les enfants durent aller de l’autre. Arrivé à destination, l’un des enfants s’est perdu et à seulement 12 ans, il a dû traverser seul l’Europe pour atteindre l’Allemagne. Il m’a confié qu’il était en train de régler les papiers pour qu’il puisse enfin venir le rejoindre. Le garçon, de 15 ans maintenant, devrait revenir vers sa famille sous peu. Nous lui souhaitons d’ailleurs que tout aille bien pour lui et les siens.

Abdulrahman, lui, vit au Québec depuis un an. Il a choisi notre pays afin que ses enfants puissent aller à l’école et pour assurer leur sécurité. Lorsque je lui ai demandé ce qu’il aimait le plus au Québec, il m’a tout simplement répondu que c’est le respect. Il m’a aussi dit qu’il apprécie le CFM.

Une chose est sûre, cet homme travaille fort pour assurer une vie meilleure à sa famille. Je lui ai demandé quels étaient ses rêves, ou ce qu’il voudrait faire plus tard.  Il m’a dit qu’il travaille à trois endroits différents, mais que la mécanique l’intéresse particulièrement et qu’il risque fort de se diriger dans ce domaine suite à son passage au CFM.

Nous lui souhaitons d’atteindre ses buts dans la vie et d’être heureux auprès de sa famille.

Et, au nom de toute l’équipe de L’Agora, nous le remercions de ce témoignage qui nous sensibilise au vécu de ces nouveaux arrivants!

Vous êtes ici chez vous, M. Abdulrahman Dabsso!

 

 

Ma fête préférée: Noël      

Mis en avant

Sébastien Lussier – Chronique

Ma fête préférée: Noël      

          

Noël, c’est une fête que j’aime beaucoup.  Elle amène de la bonne humeur, de l’amour et de la joie. C’est pour cette raison que je vais vous raconter une histoire sur le vrai Père-Noël.

Pour débuter, il y a cet homme qui s’appelait Saint-Nicolas. En 1863, il était prêtre et il portait une cape rouge et son visage arborait une belle barbe blanche. Son moyen de transport: un âne. Ça vous rappelle quelque chose?

Puis, il y a aussi l’écrivain Clarke Moore qui a écrit un conte pour ses enfants intitulé The night before christmas (la nuit avant noël). Autre référence à l’homme de la nuit du 25 décembre…

Cela dit, le Père-Noël est un mythe, nous le savons tous, mais la fête existe parce qu’elle souligne la naissance de Jésus Christ, le fils de Marie et Joseph. En son honneur, à chaque 25 décembre, on fait une prière, et on fête avec notre famille. C’est un moment de rassemblement et de partage. À l’époque de nos grand-parents, on donnait des pommes, des oranges ou un 25 sous bien rond. Aujourd’hui, les temps ont bien changés et l’abondance, pour certains, est au rendez-vous.

Cela dit, rappelez-vous que le plus beau cadeau qu’on peut avoir, c’est l’amour que l’on reçoit de nos proches.

Moi, à Noël, c’est ce que je préfère: passer du bon temps avec ma famille et mes amis.

Je vous souhaite des belle fêtes avec votre famille!

Merci et à l’année prochaine!

Apprendre en jouant, ça se peut?

Mis en avant

Chronique- Dominik Lagacé

Apprendre en jouant, ça se peut?

Mes chers histovores, bonjour! Aujourd’hui, en ce crépuscule de l’an 2018, j’ai eu l’idée de combiner deux de mes plus grandes passions. J’aimerais vous parler du lien étroit entre les jeux vidéo et l’histoire. Pour rendre un scénario intéressant, les développeurs doivent parfois contourner la réalité, ce qui engendre parfois une connaissance erronée du passé. Cela dit, certains jeux recèlent une histoire magnifique et relativement fidèle au niveau de la mise en contexte. Je vous parlerai donc de quelques titres qui ont su se servir du réel afin de créer une pure fiction. Je citerai donc trois titres qui me tiennent beaucoup à coeur.

 

Assassin’s Creed

Entre les promenades au Colisée de Rome, en passant par la bibliothèque d’Alexandrie (Égypte) pour finalement assister à la bataille des Thermopyles au côté de Léonidas 1er  en Grèce, cette série culte a permis à beaucoup de personnes, dont moi, de voyager dans plusieurs coins du monde sans avoir à dépenser une fortune. Même si le personnage principal de chaque jeu ainsi que sa quête est complètement invraisemblable, les lieux, les événements et les personnages historiques eux, sont bien réels! Il y a des personnages charismatiques tels que César Borgia (1475-1507), Léonard de Vinci (1452-1519) et Cléopâtre (69 av. J-C jusqu’à 30 av. J-C) en chair et en os! D’ailleurs, dans l’épisode nommé Origins, il est possible de faire des visites guidées à travers tout l’Égypte. Apprenez sur le quotidien des habitants ou allez explorer des théories sur l’aménagement intérieur des pyramides de Gizeh. À vous de voir! Même s’il est presque impossible d’avoir un récit totalement exact, Assassin’s Creed reste une encyclopédie en matière de références historiques avec lesquelles il est possible de récolter de l’information pour faire des recherches par la suite à l’aide de lien externe.

 

God of War

Série développée par le studio de Santa Monica, God of War est une franchise particulière. Elle se consacre plutôt aux mythologies, ce qui laisse place à beaucoup de fantaisies et d’interprétations. Puisque les religions et les mythologies ont été au cœur même des sociétés passées, elles ont autant d’importance dans l’apprentissage que tout le reste. Certes, certains aspects sont plus difficiles à déchiffrer, mais avec de la rigueur, il est tout à fait possible de confirmer des hypothèses et d’accroître ses connaissances dans le domaine. Il y a jusqu’à présent sept jeux, soit six dans le monde grec et un seul (le plus récent) dans l’univers nordique. Dans ces jeux, tout particulièrement le dernier volet, il est possible d’en apprendre beaucoup sur l’Arbre cosmique et de ces neuf mondes. Vous pourrez aussi trouver des fresques un peu partout qui agrémenteront votre journal de bord. Finalement, vous pourrez naviguer sur le lac des neuf et y faire une rencontre indescriptible. Ce qui est parfois oublié dans le domaine du jeux vidéo, c’est tout le travail exécuté par des experts afin de rendre tout ceci cohérent et que tout type de personne, connaissant ou non sur le sujet, puisse apprendre de façon juste et agréable.    

 

Kingdom Come Deliverance

Pour finir, j’aimerais parler d’un coup de cœur 2017. Ce jeu, sorti en février, prône le réalisme historique avant tout. Kingdom Come Deliverance est une œuvre développée par un studio tchèque. On y incarne Henry de Skalice, un fils de forgeron, voulant découvrir le monde. L’histoire se déroule au début du 15ème siècle en Bohême, alors que le roi et empereur du Saint-Empire Germanique, Charles IV, est décédé. Henry, pris dans un conflit entre l’héritier Venceslas IV et Sigismond de Luxembourg, verra sa vie chamboulée et son destin changé à jamais.

 

L’univers de Kingdom Come regorge comme Assassin’s Creed,  mais de façon plus poussée, d’événements, de lieux et de personnages réalistes. Toutes vos actions et vos paroles sont prises en compte et punies avec les sentences de l’époque. Amende, prison ou mort, rien n’est pris à la légère. Votre personnage doit apprendre à lire afin de pouvoir effectuer telle ou telle action, ce qui renforce le réalisme. Les références bibliques sont également visibles dans le mode de vie des paysans. Signe de croix, prières et messes sont au rendez-vous. Les statuts sociaux sont aussi très présents. La plupart des gens pauvres sont mendiants ou cultivateurs, tandis que les bourgeois eux, possèdent commerces et établissements coûteux.   

 

Tout le long du jeu, vos découvertes seront ajoutées au Codex: tantôt l’agriculture, tantôt plaisir de la chair, ce journal contient absolument tout sur la vie et le fonctionnement de la société de la Bohème durant le 15ème siècle.

En conclusion, même si la passion des jeux vidéo peut sembler enfantine en plus d’apporter quelques inconvénients pour le cerveau et la vie sociale, celle-ci m’a toute de même permise de voyager et d’apprendre là où d’autres domaines ne m’auraient rien rapporté. Comme quoi, lorsque quelque chose est bien fait et fidèle à ses sources, cela peut nous en apprendre et enrichir nos connaissances!   

 

Activités de Noël au CFM!!!

Mis en avant

Activités de Noël au CFM!!!

Inscrivez-vous en grand nombre!!!

 

Horaire de la journée

(Thématique vestimentaire « rouge », ou bien déguisements/accessoires

de Noël) 

Période 1, 2, 3 : horaire normal

11h35 : Dîner et karaoké/musique dans la salle polyvalente.

***Les dames de la cafétéria offriront un menu traditionnel de Noël le jour-même. Elles ont eu la gentillesse de déplacer la journée du repas de Noël, qui était prévu pour le lundi (il y a d’habitude plus de dîneurs le lundi) ;  nous vous encourageons donc tous, membres du personnels et élèves, en cette journée de joie et d’allégresse, à profiter d’un menu spécialement conçu pour vos papilles gustatives.  

12h35 : Retour en classe pour une période régulière.

13h35 : Pause

13h50 : Activités diverses dans le centre :

 

3 classes de films :

– Le Drôle de Noël de Scrooge  (A Christmas Carol)

– Maman j’ai raté l’avion 

– Louis-José Houde à l’Olympia de Montréal

Activités: 

  • Après-midi au laboratoire informatique
  • Classe de jeux de société (apporter vos jeux préférés)
  • Activités sportives dans le gymnase
  • Classe de travail

 

Vous pouvez vous inscrire dès mercredi matin sur le babillard près de l’accueil ! Vous avez jusqu’au jeudi 20 décembre pour le faire. 

 

 

Qu’est-ce que l’anxiété ?

Mis en avant

Yoan Pelletier- Chronique

Qu’est-ce que l’anxiété ?

L’anxiété est une émotion qui s’apparente à la peur. Elle ressemble parfois à un vague malaise, parfois à un état d’appréhension. Notre gorge ou notre estomac sont noués, on a de la difficulté à respirer, notre cœur palpite et des sueurs apparaissent. Ce sont tous des symptômes qui peuvent se transformer pour certains en un état de détresse plus ou moins intense. Il faut savoir qu’à un certain degré ainsi qu’à une certaine fréquence, c’est un sentiment tout à fait normal et que tout le monde autour de soi vit du stress à un moment ou à un autre, selon ce qu’il se passe dans leur vie. Sinon, on peut essayer de se trouver des moyens pour s’en libérer comme d’en parler à quelqu’un qui nous est cher ou à un professionnel. On peut aussi écouter de la musique, faire de la lecture, méditer, etc. Chacun peut avoir sa petite « recette ».  Ces méthodes ne supprimeront peut-être pas toutes vos angoisses d’un coup, mais pourraient tout de même vous être utile.

Personnellement, ça m’aide beaucoup de m’évader dans un livre ou de prendre un moment pour me retrouver seul avec moi-même, en écoutant de la musique que j’apprécie. J’aime aussi prendre une marche pour m’aérer les esprits, pour moi c’ est d’autant plus bénéfique.

Les troubles anxieux fréquents sont l’anxiété généralisée, qui est caractérisée par de l’inquiétude ou de la crainte persistante sans motif réel dont 5% de la population est atteint. Il y a aussi le trouble obsessionnel compulsif, se décrivant par des idées ou des pensées anxiogènes répétitives et persistantes qui touche 2,5% de la population. Le trouble de la panique, lui, est en lien avec les périodes de panique extrême de façon répétée, puis il rejoint 1,5% à 3,5% de la population. L’état de stress post-traumatique, dépeint comme la répétition des rêves ou de souvenirs d’un événement traumatisant se retrouve dans 1 à 14% de la population. Sinon, l’agoraphobie ainsi que la phobie sociale sont exposés par la peur des endroits publics et par celle d’être embarrassé dans des situations sociales. Ils touchent 0,6% à 6% et 3% à 13% de la population. Chacun de ces différents troubles se retrouvent dans la catégorie de troubles mentaux et sont les plus répandus dans la population. De plus, chez les jeunes de 15 à 24 ans, ce sont les femmes (8,9%) qui en souffrent plus que les hommes (4,3%).

C’est tout de même une maladie qui se traite facilement par la médication et par la psychothérapie. Si vous croyez être atteint ou si vous connaissez quelqu’un qui en souffre, la principale chose à faire est de parler à votre médecin de famille. Il fera une évaluation approfondie et saura vous diriger chez un spécialiste.

Ne vous renfermez pas par rapport à vos angoisses, parlez-‍en !

Marché de Noël

Mis en avant

Écouteeez les clochettes, du joyeuuux temps des fêtes! 

C’est maintenant venu le temps de notre merveilleux marché de Noël! Gâtez-vous et vos proches avec des produits fabriqués par les généreux et créatifs élèves d’IS!

L’événement se tiendra jeudi le 6 décembre de 11h30 à 15h, dans la salle polyvalente.

 

Activité offerte pour les élèves issus de l’immigration

Mis en avant

Le CFM est peuplé d’élèves nouvellement arrivés au Canada. Pour aider leur intégration, la Maison de la famille, en collaboration avec le Ministère de l’immigration, de la diversité et de l’inclusion (MIDI), propose des ateliers-conférences très enrichissants pour les élèves.

Cette fois-ci, les élèves sont inviter à la conférence «Vivre Noël autrement». De belles découvertes au menu!

L’activité aura lieu à la salle polyvalente, jeudi le 6 décembre de 13h50 à 14h50.

Toutes les classes de francisation et d’alpha-francisation, ainsi que les autres élèves intéressés sont les bienvenus!

Inscription au hockey balle

Mis en avant

Hey hey hey!

Le hockey balle t’intéresse? Cours t’inscrire au babillard de l’accueil!

Les pratiques seront au gymnase du 17 au 31 janvier 2019. (voir l’horaire détaillée ci-dessous)

La date limite d’inscription est le 11 janvier 2019.

Seulement 18 places de disponibles!

Les bâtons et lunettes (obligatoires) sont fournis.

Apportez votre bouteille d’eau.

 

Horaire des pratiques de hockey balle de janvier 2019

Jeudi le 17 janvier de 10 h 35 à 11 h35 (Claude Therrien)

Lundi le 21 janvier de 15 h à 16 h (Hafid Balaska)

Jeudi le 24 janvier de 10 h 35 à 11 h 35 (Claude Therrien)

Jeudi le 31 janvier de 12 h 35 à 13 h 35 (Nicolas Cusson)

Le savais-tu???

Mis en avant

Le Club de Nutrition et d’Alimentation du comité sport du CFM vous questionne à nouveau :

?Mythe ou Réalité?

Il faut éviter de boire pendant les repas.

C’est un MYTHE! Vous pouvez boire pendant les repas puisque les sucs gastriques de votre estomac s’ajustent à la quantité et à la texture des aliments avalés pour maintenir un bon degré d’acidité.