L’écriture, d’hier à aujourd’hui!

L’écriture d’hier à aujourd’hui

Par: Dominik Lagacé

Nous n’y pensons peut-être pas, mais l’un de nos moyens de conversation et de partage est maintenant âgé d’environ six mille ans. Prenant différentes formes au cours de l’évolution humaine et technologique, l’écriture a finalement terminé sa course sous le format que nous connaissons actuellement. Dans ce nouvel article touchant à nouveau un domaine plus historique, j’aimerais vous expliquer son cheminement.

On constate avec les recherches que l’humain a tenté de vouloir partager son savoir ou des contes avant même que l’écriture devienne envisageable. Durant la préhistoire, ils utilisaient des couleurs pour peindre dans leur grotte. Indirectement, ils établissent déjà un brouillon de cette future invention.

Les grottes préhistoriques en Dordogne (source : Google image)

La naissance de l’écriture se produit vers -3500 ans avant notre ère en Mésopotamie dans le croissant fertile (partie de l’Irak actuel). C’est également là où se trouve une grande partie des civilisations humaines, concept attribuable à son emplacement géographique idéal. Plusieurs facteurs ont conduit à l’accouchement de ce nouveau système de conversation et l’arrivée de celui-ci mit fin à cette période pour engendrer l’Antiquité. Il serait complexe d’entrer dans les détails du pourquoi et du comment, car l’histoire est une science inexacte. En gros, avec l’agrandissement des villes et des chocs culturels que cela aura pu produire, il devenait difficile pour les habitants d’établir un inventaire de leurs possessions, principalement au niveau de leur bétail, leur récolte et leur terrain. Les gens du sud de la Mésopotamie commencèrent donc à utiliser un calame (une tige de roseau taillé en triangle) pour dessiner des formes sur de l’argile, une ressource commune dans la région. Surface humide, il est possible d’y graver ce qu’ils voulaient. Une fois séchée, elle permet de garder les informations inscrites. Elle évolua ensuite sous différentes facettes, toujours plus précises les unes que les autres.

« Elle a commencé par des dessins appelés pictogrammes, représentant des objets, des parties du corps, des plantes, des animaux, des personnes… »

 

Tablette évoquant l’attribution de la bière (découverte en Mésopotamie (Source : Google Image)

« Ensuite vient l’écriture cunéiforme est formée de la combinaison de 5 sortes de « coins ». Dans cette écriture, la forme des lettres est due aux matériaux utilisés. En effet, on écrivait sur une tablette en argile avec des roseaux taillés. »

« Par la suite, les idéogrammes commencent à exprimer des idées. Par exemple, les Égyptiens se servaient les hiéroglyphes. »

Hiéroglyphes égyptiens sur une tablette en pierre. (Source : Google Image)

Plus ou moins durant cette même période et selon les régions, les méthodes ont évolué. Certaines convoitaient l’argile, d’autres la roche. La soie et le bambou furent aussi des matériaux exploités. Cela dit, le plus significatif et le plus familier à nos yeux reste l’utilisation du papyrus (un prototype de papier tissé avec des herbes bien précises inventé vers -3100 par les Égyptiens.)

Tout ceci s’est perfectionné avec le temps jusqu’à ce que nous connaissions aujourd’hui. Je crois que cela est l’un des plus beaux héritages des milliers d’hommes ayant vécu avant nous.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *