TSA, DI et TDAH… Des mots sur des maux

Allô mes chers lecteurs et lectrices du journal étudiant   

J’espère que vous allez bien aujourd’hui, car je vais vous raconter une histoire vraie de la vie. Avez- vous déjà entendu parler des maladies physiques ou mentales comme par exemple le TSA, la DI ou le TDAH? 

                 

Pour quelqu’un qui a un TSA, qui veut dire trouble du spectre de l’autisme,  il se peut que le côté social soit plus problématique, il se peut aussi que celui ou celle qui a un TSA puisse se fâcher plus rapidement. Il peut aussi, parfois, sembler différent des autres; il peut parfois rester tout seul dans son coin…  

Ceux qui ont une déficience intellectuelle (DI) peuvent avoir des moins bonnes notes à l’école ou avoir des difficultés à se faire des amis ou à s’exprimer correctement. La DI est due à un retard mental qui se développe quand on est jeune ou à l’âge adulte.

Il a trois niveaux de déficience intellectuelle: légère, moyenne et profonde.  La personne légèrement affectée est capable de faire des choses par elle-même, mais avec l’aide d’une personne. La personne atteinte moyennement a besoin d’aide pour certaines choses. Puis, ceux qui sont atteints profondément ne peuvent rien faire par eux-même.

Moi-même je suis déficient léger.

Ensuite, il y a le TDAH qui veut dire: trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité. Ceux qui ont ce trouble ont beaucoup trop d’énergie, il faut toujours qu’ils bougent tout le temps ou ils ont besoin de parler beaucoup. Moi, j’ai aussi un TDAH, j’aime vraiment parler et m’exprimer.

Et pour savoir si on a un TDAH, il faut faire des tests quand on est petit avec des médecins professionnels.

Maintenant que vous savez ce que sont le TSA, la DI et le TDAH,  j’aimerais vous dire que les personnes qui sont atteintes de cette maladie sont comme vous, mais avec des difficultés et des défis différents.

J’en suis la preuve!

Je vis avec la déficience intellectuelle et le TDAH et cela ne m’empêche pas d’être étudiant, d’avoir des amis, d’accomplir plein de choses et aussi… d’être journaliste en herbe!!!

En terminant, si vous croisez des gens qui souffrent aussi d’un de ces troubles, n’ayez pas peur d’aller vers eux, ils sont très attachants!

Merci beaucoup!

De votre chroniqueur du journal étudiant,

Sébastien Lussier

À la prochaine tout le monde!!!     

4 réflexions sur « TSA, DI et TDAH… Des mots sur des maux »

  1. Bravo Sébastien! Il faut continuer d’en parler afin que tous sachent que tout est réalisable dans la vie! Continue à travailler fort!

  2. Bravo Sébastien!
    Je suis heureuse et fière de lire tes articles, wow, ils sont super intéressants 🙂 Merci pour les partages que tu fais dans ce journal!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *