Négliger, c’est faire du mal!

Négliger, c’est faire du mal!

Par: Sébastien Lussier

Bonjour chers lecteurs et lectrices du journal étudiant. Aujourd’hui, je vais vous parler de négligence envers les jeunes. 

Expérience personnelle

Premièrement, je veux vous parler de la négligence parce que moi-même j’en ai été témoin… pas de mes parents, mais dans mes lieux d’accueil. Et je voudrais vous dire que la négligence envers qui que ce soit n’est pas acceptable. Pour ma part, j’ai vu mes proches se faire frapper, se faire crier dessus tous les jours et se faire traiter de plein de noms. Encore aujourd’hui, ça les hante.

Les dégâts

Deuxièmement, ce n’est pas juste vos parents qui peuvent vous détruire, il peut y avoir plein de gens mal intentionnés dans le monde, comme par exemple : les oncles, les tantes, la famille d’accueil, les voisins, les amis, les criminels, etc. Tout ce monde peut avoir le pouvoir de vous briser, c’est pour ça que vous devez être bien entourés de bonnes personnes. Les dégâts, suite à la négligence envers un enfant ou un adulte, sont très pénibles et ils restent toute la vie dans la tête de ces personnes.

Puis, ceux qui ont vécu la négligence dans leur enfance ont plus de misère à se faire des amis ou à faire du social avec leurs pairs, ça mène jusqu’à la dépression et si rien n’est fait, ça peut mener jusqu’au suicide.

Lignes téléphoniques et aide des intervenants

Si vous êtes victimes de ce genre de violence, il y a des lignes téléphoniques, comme par exemple : Tel jeunes et la police. Si vous avez été négligés dans votre enfance, c’est bon d’en parler avec des intervenants de tous genres. Puis, je ne vous souhaite pas cette affaire-là à vous… ou que d’autres brisent la vie de vos proches.

Soyons bons les uns pour les autres!

Merci!

Sébastien Lussier, chroniqueur au journal étudiant L’Agora.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *