Candidate à la présidence pour l’année 2019-2020: Joseline Mukamba

Joseline Mukamba

Où es-tu né ?

Tanzanie

Où habites-tu ?

St-Hyacinthe

Quel âge as-tu ?  

22 ans

Parle-moi de ton parcours scolaire.

Pour mon primaire, c’était plutôt la francisation pendant 3-4 ans. Par la suite, je suis allée au secondaire régulier. En secondaire 2, c’était trop difficile pour moi. Alors, ils  m’ont changée de programme pour aller en adaptation scolaire. J’ai dû attendre jusqu’à 16 ans pour pouvoir venir au CFM. Finalement, j’ai dû recommencer en formation de base jusqu’à maintenant, ce qui  fait en tout presque 6 ans

Quelles sont tes principales qualités ?

Je suis très souriante, courageuse, sociable, j’aime le travail d’équipe et je suis persévérante. Enfin, je suis à l’écoute et d’autres…

Qu’est-ce qui ferait de toi un bon président ?  

Je suis une personne très sérieuse et quand je veux m’impliquer je le fais avec tout mon cœur et mon temps.

As-tu des idées pour l’avenir de ton école ?

Oui, j’aimerais faire une sortie scolaire si cela est possible. Ensuite, j’aimerais faire un défilé pour représenter la friperie. Pour la semaine culturelle, j’aimerais faire un spectacle du genre dance/musique de différentes cultures et sans oublier… des ateliers culinaires.

Qu’aimerais-tu faire comme métier/profession plus tard ?

Travail social, je termine cette année au CFM pour pouvoir aller au cégep.

Quelles sont les valeurs que tu prônes ?  

Je veux toujours réussir et je ne laisse personne me rabaisser, car j’ai confiance en moi.

Quel aspect de ton école préfères-tu ?

J’aime que les élèves puissent avoir le goût de venir à l’école et qu’il se sentent bien. J’aime aussi beaucoup le côté « ouverture d’esprit » de l’école.

As-tu une personnalité plutôt solitaire ou plutôt sociale ?  

Je dirai les deux

Si tu étais Premier ministre du Québec, quels changements apporterais-tu ?

J’aiderais les personnes en difficulté et ceux qui n’ont pas d’emploi. Ce que je souhaiterais le plus, ça serait de mettre en place des mesures pour aider les femmes battues

Qu’aimerais-tu dire aux élèves du Centre de Formation des Maskoutains ?

J’aimerais leur dire de n’est pas abandonner de continuer à travailler fort pour atteindre leurs objectifs, car je n’abandonne jamais malgré mes difficultés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *