Cultures plurielles: Abdulrahman Dabsso

Mélina Desmarais – Entrevue

Portrait de Abdulrahman Dabsso

Dans le cadre du projet d’intégration du CFM, j’ai eu l’occasion de discuter avec Abdulrahman Dabsso, un homme fort sympathique. Il est l’un de ces élèves, comme tant d’autres, qui a une histoire incroyable et il a accepté de me parler et de répondre à quelques questions. L’Agora vous présente donc son premier portrait de la série Cultures plurielles qui mettra en lumière les différents parcours des élèves d’ici et qui ont maintenant le Québec comme terre d’enracinement.

Alors, pour débuter, voici l’histoire d’Abdulrahman Dabsso.

Abdulrahman est Syrien. Il a quitté son pays d’origine en 2014 à cause de la guerre qui y fait rage. Son but premier étant de protéger ses quatre enfants. Lui, sa femme et ses enfants se sont donc rendus en Turquie. De là, ils sont montés sur des bateaux pour traverser la Méditerranée, mais la famille fut séparée. Abdulrahman dû aller d’un côté, alors que sa femme et les enfants durent aller de l’autre. Arrivé à destination, l’un des enfants s’est perdu et à seulement 12 ans, il a dû traverser seul l’Europe pour atteindre l’Allemagne. Il m’a confié qu’il était en train de régler les papiers pour qu’il puisse enfin venir le rejoindre. Le garçon, de 15 ans maintenant, devrait revenir vers sa famille sous peu. Nous lui souhaitons d’ailleurs que tout aille bien pour lui et les siens.

Abdulrahman, lui, vit au Québec depuis un an. Il a choisi notre pays afin que ses enfants puissent aller à l’école et pour assurer leur sécurité. Lorsque je lui ai demandé ce qu’il aimait le plus au Québec, il m’a tout simplement répondu que c’est le respect. Il m’a aussi dit qu’il apprécie le CFM.

Une chose est sûre, cet homme travaille fort pour assurer une vie meilleure à sa famille. Je lui ai demandé quels étaient ses rêves, ou ce qu’il voudrait faire plus tard.  Il m’a dit qu’il travaille à trois endroits différents, mais que la mécanique l’intéresse particulièrement et qu’il risque fort de se diriger dans ce domaine suite à son passage au CFM.

Nous lui souhaitons d’atteindre ses buts dans la vie et d’être heureux auprès de sa famille.

Et, au nom de toute l’équipe de L’Agora, nous le remercions de ce témoignage qui nous sensibilise au vécu de ces nouveaux arrivants!

Vous êtes ici chez vous, M. Abdulrahman Dabsso!

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *